Pinocchio … ou la défaite de Super Nanny

Créé lors du festival d’Aix en Provence en 2017 et après quelques détours franco-belges, Pinocchio, opéra de Philippe Boesmans vient faire chatoyer ses « soulagiens » dégradés de noir sur la scène l’Opéra National de Bordeaux. Loin des aventures colorées de Disney, le compositeur opère avec son librettiste, Joel Pommerat, un recentrage sur l’impitoyable apprentissage de la vie que…

Lire plus

Il Pirata … on n’affronte pas le cap Horn en chaloupe !

Programmer Il Pirata dans une saison lyrique aussi courte soit-elle est toujours un acte louable. Bellini  y a écrit des pages magnifiques et si certaines maisons d’opéra programment des oeuvres et des compositeurs « méconnus » dans un but pédagogique,  inclure ce bon Vincenzo dans une saison n’est que rendre justice à l’un des piliers de l’histoire…

Lire plus

Les Pêcheurs de Perles … un truc de nouveau directeur !

Amusant de voir qu’en 1996/97,  Thierry Fouquet présentait dans sa première saison qui allait déboucher sur un véritable règne à la tête de l’opéra de Bordeaux (20ans et toute ma jeunesse !) Les Pêcheurs de Perles de Georges Bizet et qu’en 2016/17 les barques des pêcheurs de Ceylan accostent à nouveau au Grand Théâtre de Bordeaux pour…

Lire plus

Les Voyages de Don Quichotte ou Les Moulins de la Frustration

La montagne accouche d’un petit pois L’idée très conceptuelle et se voulant très (trop?) fourre tout ne m’inspira guère quand je la découvris dans le programme dégraissé par des coupes budgétaires de la saison lyrique bordelaise. Il s’agissait de fêter l’anniversaire de Cervantes en prolongeant l’esprit festivalier de l’été  et de fédérer les « forces vives » de…

Lire plus

The Turn of Screw : point d’orgue d’une ennuyeuse saison

  Coup de théâtre … Qui aurait cru que la musique de Benjamin Britten et Mireille Delunsch seraient mon coup de coeur de la saison lyrique de l’Opéra de Bordeaux qui s’achève ces prochains jours ? L’un parce qu’il n’est absolument pas le prototype d’une musique agréable à mes oreilles, l’autre parce que je n’ai…

Lire plus