Un café avec … Julien Benhamou

François Alu

Une cagette de tomates-cerises et une barquette de framboises sous le bras…c’est à la sortie du marché que Julien Benhamou se présente, simple et décontracté, pour parler de danse mais à travers un oeil un peu particulier. Julien a reçu son premier appareil photo à 13-14 ans et a eu le déclic (je m’étais pourtant dit que je ne ferai pas cette blague facile) : il serait photographe. C’est donc à travers un objectif que nous allons voir la danse, le mouvement et la beauté des corps. Découvert au travers de ses photos de spectacles et des danseurs de l’Opéra de Paris, ce photographe m’a dès le début interpelé par le mouvement qu’il insuffle à ses clichés les rendant d’autant plus réussis que paradoxaux vus qu’ils subliment le mouvement en le figeant. Il paraissait de ce fait important d’éclairer cet étrange phénomène non pour en ternir la magie, car ces photos relèvent pour certaines d’un monde aussi poétique qu’irréel mais plus pour cerner le processus créatif de cet artiste utilisant d’autres artistes pour exprimer son art.

Lire la suite « Un café avec … Julien Benhamou »

Publicités

Un café avec … Eric Ruf

250958

A quelques volées de marches empourprées du sol des mortels, parcours ponctué d’illustres portraits, se trouve, semblant flotter dans les branches des platanes de la place Colette, une sorte de Wallalah … c’est dans son bureau, en toute décontraction et avec une aptitude déconcertante à vous mettre l’aise de son ton posé et bienveillant, que je retrouve Eric Ruf, administrateur général de la Comédie Française (entre autres activités dont il ne sera malheureusement pas directement question ici). Nommé à ce poste en 2014, il connait la maison comme sa poche et va nous expliquer son rôle de capitaine à la tête de cet immense vaisseau.  Lire la suite « Un café avec … Eric Ruf »

Un demi citron avec … Christophe Montenez

580112_3

C’est à la sortie du Petit-Maitre Corrigé de Marivaux que je cueille Christophe Montenez, jeune pensionnaire de la Comédie Française (depuis l’été 2014), bonnet bien calé sur la tête, d’un abord simple et convivial et au discours sans détour malgré sa « timidité » avouée. Cela ne surprendra donc pas qu’avec cet abord naturel et sympathique un mot plusieurs fois utilisé durant notre entretien soit « CONFIANCE ». De confiance, il est en déjà question quand il évoque son premier « maitre »,  Francis Azema qui lui a « tout » appris du plateau à Toulouse où le jeune homme fait ses vrais premiers pas dans le théâtre. On sent à la fièvre encore palpable quand il en parle que cette immersion dans ses premiers rôles fut totale et sans retenue (dans Anouilh … comme moi et presque au même âge .. toute ressemblance  avec un personnage existant et au pseudonyme nobiliaire s’arrête là !). Lire la suite « Un demi citron avec … Christophe Montenez »

Un café (et même deux!) avec … Fabio Lopez

unnamed
Mozart à 2 – Thierry Malandain (Crédit photo Olivier HOUEIX)

Suite à une hernie discale, Fabio Lopez décide en 2015 de mettre un terme à sa carrière de danseur au sein du Malandain Ballet Biarritz. Il a alors tout juste 29 ans et incarne suffisamment l’image et l’esprit de la compagnie pour que ses « adieux » prématurés à la scène se fassent au cours d’une soirée spéciale. C’est avec de solides bases dans le style « académico-contemporain » qu’il intègre le MBB  en 2006 ; bases acquises lors d’un été à la célèbre Juilliard School où il est admis dès sa sortie du Conservatoire National du Portugal apprenant au même moment que l’école de Maurice Béjart lui ouvre aussi ses portes. La possibilité de travailler avec l’un des derniers « monuments » vivants fait encore briller ses yeux lorsqu’il évoque les trois créations auxquelles il participé avec Béjart. En 2006, pensant signer avec une compagnie parisienne (car Fabio est un danseur des villes, capable d’ironiser sur le côté « déchu » d’un vicomte des champs), il découvre la côte basque et Biarritz lorsqu’il est retenu par le MBB. Lire la suite « Un café (et même deux!) avec … Fabio Lopez »

Un café (bon ok pas en tête à tête) avec … Nicolas Le Riche

PHO83c6a21e-083e-11e4-9970-b5427699501a-805x453
Crédit photo : Sébastien Mathe OdP

C’est dans le cadre de l’exposition Etoiles à l’Elephant Paname encore visible jusqu’à fin mai qu’était organisée la projection du film/documentaire de Jérome Laperrousaz : Nicolas Le Riche. Sous un éclairage en mode ciel étoilé de circonstance, l’Etoile et le cinéaste attendent leurs « invités » avec une grande simplicité …y compris les retardataires … (sans commentaires).
Jérome Laperrousaz présente rapidement le point de départ de sa collaboration avec le danseur : la danse, la moto, leur point de recoupement dans la vitesse et l’équilibre et le début d’une relation amicale qui débouche sur le documentaire présenté ce soir. Nicolas Le Riche est plus en retrait, très posé, très simple et accueillant. Lire la suite « Un café (bon ok pas en tête à tête) avec … Nicolas Le Riche »

Un café avec …Marc Emmanuel Zanoli

12784370_10153930301777037_881847195_n
Marc Emmanuel Zanoli – Photo Oleg Rogachev

Marc Emmanuel Zanoli a le maintien altier et noble des princes de ballet classique, leur silhouette élancée et leur air ténébreux et inabordable. A le voir arriver emmitouflé dans son manteau et sa grosse écharpe, on croirait presque voir Albrecht, errer dans les brumes hivernales vers la tombe de Giselle  … mais qu’on ne s’y trompe pas, s’il incarne l’élégance du style français made in Paris Opéra il n’en est pas pour autant le dernier à faire le pitre ce qui rend son humour pince sans rire d’autant plus efficace. Lire la suite « Un café avec …Marc Emmanuel Zanoli »