ROMEO ET JULIETTE … l’avenir est à construire

Le hasard fait parfois bien les choses : en programmant son Romeo et Juliette créé en 2009, Charles Jude, directeur du Ballet de l’Opéra de Bordeaux depuis plus de 20 ans n’imaginait sûrement pas que ce serait avec le plus personnel de ses ballets montés pour la compagnie que se terminerait son mandat passionné. Poliment…

Lire plus

La Sylphide (2) … de ceux dont le talent devrait être mieux récompensé

Une Sylphide est morte qu’une autre la remplace déjà … et une toute nouvelle : pour Hannah O’ Neill c’est une prise de rôle, fugace qui plus est, car elle hérite du rôle titre pour la dernière représentation uniquement. Tout comme pour son partenaire Vincent Chaillet. « Comment? » vous dites vous .. « il est allé voir deux Sylphides…

Lire plus

La Sylphide … des étoiles montantes

En parallèle de l’entrée au répertoire d’une nouvelle pièce contemporaine d’ATK, l’opéra de Paris propose une alternative classique avec la reprise de la Sylphide, ballet romantique emblématique du répertoire remonté à l’identique de la version de 1832 par Pierre Lacotte. Longtemps tombé dans l’oubli ce ballet ayant élevé « LA » Taglioni au rang d’icône, renait en…

Lire plus

Giselle … version cubaine

Le Ballet National de Cuba en tournée en Europe fait escale à la salle Pleyel, désormais salle « polyvalente » et modulable… et cette venue est un petit évènement pour le balletomane en manque de ballet classique. Au menu : un gala accumulant toutes les passages obligés de ce genre de programme (Corsaire, Cygne, Acteon et son…

Lire plus

Un café avec … Eric Ruf

A quelques volées de marches empourprées du sol des mortels, parcours ponctué d’illustres portraits, se trouve, semblant flotter dans les branches des platanes de la place Colette, une sorte de Wallalah … c’est dans son bureau, en toute décontraction et avec une aptitude déconcertante à vous mettre l’aise de son ton posé et bienveillant, que…

Lire plus

Hippolyte … la revanche sur Phèdre

Parti pour traduire la Phèdre de Sénèque, Robert Garnier l’enrichit des questionnements de son époque (1573) sur le rapport entre le corps et l’âme, la Nature et la Religion, les pulsions et la morale … il livre un texte méconnu, parfois archaïque mais souvent ponctué de fulgurances d’une modernité étonnante, …en tout cas sublime. Partie…

Lire plus