Un Break à Mozart : furtif mais sublime abandon

kader-attou-6

Le pari était osé : faire cohabiter 11 danseurs de hip hop de la compagnie Accrorap et 10 musiciens classiques de l’Orchestre des Champs Elysées alors en résidence au CCN La Rochelle. Et pour corser le tout Kader Attou, l’un des chantres français du style à choisi de s’imposer la musique de Mozart … et pas n’importe laquelle (car il faut bien avouer que chez l' »aimé des dieux  » on peut trouver des morceaux bien coulants de musique au kilomètre) … non ici, il s’agit de se frotter à Don Giovanni et au Requiem en format réduit pour orchestre à cordes (par Kuffner pour le premier et Lichtenthal pour les second). Entre les deux, le quintette à cordes K 515 et le quatuor K 421 venant détendre l’atmosphère de ces deux pièces majeures du répertoire mozartien. Lire la suite « Un Break à Mozart : furtif mais sublime abandon »

Publicités