Concours de Jeunes Chorégraphes classiques et néoclassiques

L’art de compliquer les choses  Autant le dire tout de suite pour que les Gentils Organisateurs aient le temps de préparer çà pour la deuxième édition de ce concours qu’il faut absolument reconduire à Biarritz, terre de surfeurs certes mais qui a su depuis longtemps éduquer et fidéliser un public d’amateurs de ballet grâce à…

Lire plus

Thomas Dolié, finaliste de Top Chef

Heureuse initiative de l’Opéra de Bordeaux ! les Midis Musicaux permettent de transformer une courte pause déjeuner en un moment de douceur dans ce monde de brute et de stress que représente le monde impitoyable du travail … enfin, j’imagine, étant Vicomte, je suis rentier et le travail est une notion que j’ai eu beaucoup…

Lire plus

Mais t’es où ? pas là … si mais bien caché !

  Le printemps arrive et fleurissent avec lui des articles sur la disparition des chorégraphes classiques et néo classiques, alimentés par l’approche de la finale du Concours de jeunes chorégraphes de Biarritz sous le haut patronat non pas de son altesse la princesse Caroline de Monaco mais plus simplement de l’Opéra de Bordeaux et du…

Lire plus

Un café (bon ok pas en tête à tête) avec … Nicolas Le Riche

C’est dans le cadre de l’exposition Etoiles à l’Elephant Paname encore visible jusqu’à fin mai qu’était organisée la projection du film/documentaire de Jérome Laperrousaz : Nicolas Le Riche. Sous un éclairage en mode ciel étoilé de circonstance, l’Etoile et le cinéaste attendent leurs « invités » avec une grande simplicité …y compris les retardataires … (sans commentaires). Jérome Laperrousaz…

Lire plus

Roméo et Juliette : on y retourne !!

Eros et Thanatos Que voir dans Romeo et Juliette version Noureev si ce n’est un rapport étroit entre Eros et Thanatos : l’un et l’autre étant partout présent et s’entremêlant dans le ballet sous leur formes les plus brutes. Ce sont systématiquement des poses ne masquant même pas leur signification sexuelle et des provocations obscènes…

Lire plus

DOM JUAN (DJ): le James Dean (JD) du 17ème siècle

Le deuxième effet kiss cool Quand Molière écrit Dom Juan en 1665, il s’empresse avec cette pièce de combler le trou laissé dans la saison du Théatre du Palais Royal par l’interdiction de représenter Tartuffe, décrétée par le Roi qui avait pourtant applaudi la première représentation mais qui se trouve obligé de calmer une armée…

Lire plus

Le Corsaire : Vienne 1 – Paris 0

Audacieuse entreprise  Rares sont les compagnies à avoir un Corsaire dans leur fond de roulement … et c’est un pari audacieux qu’a fait Manuel Legris, directeur du Ballet de l’Opéra de Vienne que de s’attaquer à cette oeuvre dramatiquement ingrate et techniquement redoutable. Ingrate car il faut bien l’avouer, à moins que je ne sois…

Lire plus